Les solutions logicielles pour le contrôle du signal

http://en.wikipedia.org/wiki/File:Waveform_monitor.jpgUn oscillovecteurscope, c’est très pratique pour contrôler le signal vidéo. Pratique, mais pas forcément donné. Aussi, il existe depuis  quelques années des solutions plus accessibles financièrement : les solutions logicielles. Ces dernières, couplées à une interface d’acquisition, permettent de profiter d’outils de contrôle du signal sur son ordinateur. A nous les oscillo-vecteurscopes et autres parades en session d’étalonnage. Et quand une interface d’acquisition mobile est couplée avec un ordinateur portable, la solution peut même se retrouver sur un tournage dans une régie ou directement reliée à la caméra.

 

 

Les quelques logiciels recensés :

ScopeBox – 99$ – Mac

Il a presque tout pour lui : Outre les fonctions de contrôle, il dispose de fonctions de monitoring (focus assist, zebras et overlay)  ainsi que la possibilité d’enregistrer. Un autre point est l’aspect modulaire du logiciel, puisqu’on peut l’adapter en fonction de ces besoins : agencement et tailles des modules modifiable. Pour ce qui est des sources vidéos acceptées : tant que c’est reconnu par quicktime ça passe, ce qui laisse le choix parmi une majorité d’interfaces. Dans son genre, ce soft est une pépite. Il manquera peut être pour certains des fonctions de vérification comme le check gamut.

Ultrascope – Pocket Ultrascope (Pc) 595$  – Ultrascope (Mac et Pc) 695$

Ultrascope est la solution proposée par Blackmagic Design. Fournie avec une interface HDSDI vers usb3 dans sa version pocket ou avec une carte pci-express HDSDI dans sa version normale, il s’agit d’une solution qui offre jusqu’à 6 outils de visualisations simultané : rgb parade, waveform, vecteurscope, histogramme, niveaux audio et retour vidéo. L’agencement des modules n’est pas vraiment configurable et il faut au minimum une résolution de 1280×800 pour utiliser le logiciel.

Le logiciel est également fourni gratuitement avec la caméra blackmagic et avec les mélangeurs atem 1 m/e et 2 m/e. Dans ce cas la liaison se fait en thunderbolt pour la caméra et en usb3 pour les mélangeurs. A noter : le chipset usb3 recommandé est assez spécifique et tous les chipset usb3 ne fonctionnent pas avec l’ultrascope…attention à bien sélectionner l’ordinateur qui accueillera l’ultrascope via usb3 (cf recommandation BM)

Vidscope pour Pc – BX 295£ – BX usb 385£ – HD 795£ – HD444 1299£ – Plus 1785£

Hamlet, la fabriquant de solutions hardware propose ici sa version software. Déclinée en multiples versions, elle semble relativement complète et  au fur et à mesure que l’on grimpe en gamme les fonctionnalitées s’étoffent, notamment en outils de vérification de signal (check gamut) et en signaux acceptés (possibilité signaux 444 ou encore 3D) mais leur site ne me parait pas super lisible, il manque un comparatif entre les différentes versions.

Multiscope Lite – 69.95$ – Pc

Le dernier arrivé. Il a pour lui son petit prix et la large possibilitée de signaux acceptés en entrée. Pas de gestion audio et d’enregistrement du flux comme le propose Scopebox et certaines versions de Vidscope. Une version pro est attendue pour 2013. A noter qu’il nécessite actuellement un résolution de 1920×1080 pour fonctionner mais que les développeurs travaillent pour proposer une résolution minimum de 1280×720.

 

Note : La plupart des logiciels de montage et d’étalonnage professionnel, si ce n’est tous, proposent également ces outils de contrôle. Dans le cadre d’un étalonnage simple, c’est largement suffisant.

Dans le cas du montage, l’intérêt de ces solutions dédiées est plutôt de soulager le système de montage en déportant les outils de contrôle sur une machine spécifique : on y gagne des outils de contrôle plus réactifs, toujours présents et  un gain de place visuel sur l’ordinateur de montage, l’espace pouvant alors servir pour d’autres fenêtres.

 

En solution hardware disponible à des tarifs relativement abordable, Datavideo s’est lancé sur le marché et propose 4 modules : le vs-100, le vs-150, le vsm-100 et le vsm-200.

Le vs-100 est une solution facilement transportable qui permet en lui ajoutant un écran avec entrée hdmi d’avoir un oscilloscope, un vecteurscope, un rgb parade et un histogramme. Le vs-150 en est la déclinaison format « bureau » avec un contrôle plus aisé (plus de boutons…)

Le vsm-100 est un vs-100 couplé à 2 moniteurs 4,3″ et qui passe au format rack, tandis que le vsm-200 comporte 2 vs-100 couplés à 2 moniteurs 4,3″.

L’avantage des solutions Datavidéo est qu’on n’a plus besoin d’un ordinateur et d’une interface d’acquisition, mais un écran hdmi est nécessaire à minima pour le vs-100 et le vs-150.

BlackmagicDesign a sorti son Smartscope Duo 4K, une solution également bon marché pour du hardware.